LE PROJET : ATELIERS PARENTS / ENFANTS AVEC LE CENTRE SOCIAL DE CLEUNAY

Des familles du quartier Cleunay ont participé à un parcours d’initiation au cirque avec Cédric Blondeau pour tester des portés acrobatiques entre parents et enfants, et créer des pyramides en s’amusant. Ils y ont travaillé le mouvement du corps et le rapport aux autres et à soi-même ! Ils ont même profité d’une initiation au jonglage, spécialité de Cédric Blondeau !

Aurore Le Saux, médiatrice culturelle chez AY-ROOP, nous raconte comment se sont passé ces ateliers !

JOURNAL DE BORD

Mercredi 19 octobre : c’est (déjà) la fin ! 

Pour le dernier atelier, toutes les familles sont présentes ! Certains papas ont laissé place aux mamans et pour certaines familles, ce sont même les deux parents qui sont présents ! Durant cette séance, Cédric propose aux familles de partager le temps en deux. Un moment acrobaties, portés et un instant jonglage. À part quelques préférences pour certaines activités chez certains, tout le monde passe un excellent moment en famille. Les enfants prennent de plus en plus confiance en eux et en leurs parents et semblent nettement plus à l’aise dans les figures demandées. À la fin de cet atelier, on leur propose un goûter réconfortant après cette mise à l’épreuve de leur corps. Ay-Roop en profite pour exposer le programme de la saison et les différentes actions menées sur le quartier et le territoire rennais. Une belle parenthèse circassienne !

Mercredi 12 octobre : c’est le deuxième atelier, on s’adapte ! 

Après le premier atelier autour du porté acrobatique, il est décidé, vu l’âge des enfants (4 ans), de multiplier les activités et donc de partir sur des propositions de jonglage. Le deuxième atelier se déroule bien, une famille switch avec une autre et c’est partit pour du jonglage ! Les enfants adorent, et les parents en raffolent, voici venir le temps des lancers de foulards, de massues et autres objets incongrus pour les participants.

Mercredi 5 octobre : le premier atelier

Le premier atelier débute dans une bonne ambiance. Les parents et les enfants se connaissent pour la plupart (habitants du même quartier), ce qui facilite les échanges. Les premiers portés sont un peu laborieux. Les enfants sont petits – 4 ans environ – et doivent comprendre comment placer leur corps vis à vis de celui de leur parents, ce n’est pas chose aisée ! Il faut tendre leurs bras au bon moment, reproduire une posture qu’ils ont vu et expérimenter au sol sur le dos de leurs parents. Tous ces éléments, après plusieurs essais commencent à se mettre en place. 

Et puis, il y a la confiance. La confiance en l’autre qui va nous porter, nous le voltigeur, la capacité à monter avec assurance. Coopérer à deux pour réaliser une figure physique demande aussi énormément d’écoute et de concentration. Et ça malgré tout, on ne peut pas demander autant d’écoute à des enfants de 4 ans qu’à leurs parents. Donc, indéniablement, cela dérive. Pour ce faire, Cédric travaille avec les parents pendant que de mon côté, je troque ma blouse de photographe pour prendre celle d’animatrice pour occuper les enfants sur des temps plus calme. L’atelier se termine par la réalisation d’une super pyramide humaine, réunissant les familles sur une figure commune.