LE PROJET : LE PROJET GRAND-MÈRE

« Le projet Grand-Mère questionne les fondamentaux des portés acrobatiques (équilibre, confiance, peur) et le geste artistique de « porter » au contact de personnes âgées. Il met en parallèle violence faite au corps et nécessité du soin à accorder à la personne ; il sublime le besoin de prise en charge, la dépendance, le poids des années et postule une acrobatie de l’intime conçue comme un redéploiement des possibles du corps, sans limite dans le temps que celle de la vie. » Alexandre Fray

Depuis plus de 15 ans, Alexandre Fray s’intéresse aux notions “de porter et d’être porté“, mettant ainsi en parallèle sa pratique d’acrobate (porteur) et le lien entre soignant et soigné, avec toute la confiance qui en découle. 
Ce projet représente avant tout des temps de rencontres, des liens à tisser et une confiance réciproque à trouver. 

JOURNAL DE BORD

Année 2021-2022

Mercredi 30 mars : déambulation portée dans le quartier Villejean 

C’est le retour de la Cie Un Loup pour L’Homme sur le quartier. Ils sont là quelques jours pour des ateliers avec les élèves de STAPS de l’Université Rennes 2 et pour préparer cette déambulation dans les rues de Villejean. Et c’est notre super mamie Simone qui se prête au jeu ! 

Après avoir répété avec André de la compagnie, nous les retrouvons à la bibliothèque, point de départ de cette déambulation. Simone monte alors sur le dos d’André, et c’est partie pour plus de 45 minutes de déambulation dans le quartier. Sur la dalle, dans les parcs, sur la route, descendant à l’arrêt de métro, ils n’oublient aucun recoin du quartier. Les réactions extérieures sont diverses.  Certains ne se rendent compte de rien et trouvent ça tout à fait normal de voir Simone sur le dos d’André. D’autres s’arrêtent, curieux et étonnés.  D’autres encore ont un temps de réaction plus long comme si l’information d’une mamie portée sur le dos de quelqu’un devait arriver jusqu’au cerveau et être intégrée comme étonnante. Ce qui donne des situations improbables, comme un face à face entre une enfant portée par sa maman qui ne se rend compte de rien ou encore l’étonnement du chauffeur de bus quand André et Simone traversent la route devant lui. 

La déambulation se termine, Simone descend (enfin) du dos d’André, sous nos regards très impressionnés. Elle est très émue et peut être très fière d’elle ! 

© AY-ROOP, Justine Kernoa

Vendredi 18 mars : Découverte de l’exposition Projet Grand-mère à la Bibliothèque de Villejean 

En ce vendredi ensoleillé, nous avons donné rendez-vous à notre super team de grands-mères à la bibliothèque de Villejean. Le matin même, nous avions installé pour la première fois  l’exposition “Le Projet Grand-mère” un peu partout dans la bibliothèque. Cette exposition représente nos super mamies en plein travail avec la Compagnie Un Loup pour l’Homme. 

Les grands-mères arrivent peu à peu à la bibliothèque. Elles ne savent pas vraiment ce qu’elles vont découvrir, et nous avons tenu à ce qu’elles soient les premières à voir l’exposition installée dans leur quartier. Pour la plupart d’entre elles, c’est la surprise ! Elles sont très émues quand elles découvrent des photos d’elles sur les murs. C’est aussi l’occasion pour elles de se retrouver. Avec le covid, certaines ne se sont pas vues depuis la restitution du projet. On sent qu’elles sont vraiment contentes d’être ensemble. Et elles en ont des choses à se raconter ! Elles se remémorent ensemble l’expérience unique qu’elles ont vécue et surtout, demandent des nouvelles de la compagnie. 

Elles repartent un livret d’exposition à la main, certaines en prennent même pour leurs enfants. 

L’exposition restant 15 jours dans le lieu, elles décident qu’elles vont emmener leurs proches et amis la voir, pour leur montrer ce qu’elles ont fait.

© AY-ROOP, Justine Kernoa

Année 2020-2021

Après un report entre octobre et avril, la Cie Un Loup Pour l’Homme est bien venue sur Rennes. En partenariat avec le Service culturel de l’Université Rennes 2 et la Maison de Quartier de Villejean, Le Projet Grand-Mère s’est contorsionné mais a bel et bien existé.

Elles s’appellent Mireille, Jacqueline, Marie etc. Elles ont 65, 82, 70 … ans. Elles habitent le quartier. Elles ont été acrobates pendant trois semaines cette année. Porteuses, portées, elles ont rencontré Alexandre Fray et son équipe pour l’immersif Projet Grand-Mère. Une dizaine de Grand-Mère du quartier ont participé activement à ce projet protéiforme sur les 3 semaines où la compagnie a été présente. Chez elles, dans la salle de répétition de l’université Rennes 2… elles ont pu côtoyer, pratiquer, parler de la notion de « portés » et d’acrobatie. Elles ont parlé de leurs corps, de leurs perceptions et sensations et de leurs parcours devant les caméras et les micros de la compagnie. Leurs acrobaties et leurs témoignages ont été mis en scène par elles et la compagnie et le 23 avril 2021, elles sont montées sur les planches de la scène, devant un public pour la présentation du spectacle. La représentation s’est déroulée en petit comité à la Maison de quartier de Villejean. Une tranche de vie au milieu de l’isolement de cette année.
L’équipe artistique a aussi rendu visite aux résidents de deux EHPAD de Rennes : Raymond Thomas et Les Jardins d’Hermine. Un travail de recueil de témoignage audio et vidéo ainsi qu’une rencontre avec Alexandre Fray ont eu lieu. Cette matière collectée a intégré la création du projet qui se décline en partie autour d’images et de témoignages sur scène.

© Clara Guichard, Service Culturel Université Rennes 2
© Karim Zeriahen
© AY-ROOP